PREMIERS SECOURS en cas de lacération:

Si vous êtes témoin d'un accident avec lacération lors d'une course de ski, il est essentiel d'agir rapidement et calmement pour aider le coureur blessé.

Voici les étapes à suivre:

  1. Évaluez la situation : prenez le temps d'évaluer la gravité de la blessure et tout danger immédiat dans les environs. Assurez-vous de votre sécurité avant de vous approcher de la personne blessée.
  2. Appelez à l'aide : si des responsables officiels de la course ou du personnel médical se trouvent à proximité, alertez-les immédiatement. Sinon, appelez les services d'urgence ou demandez à quelqu'un d'autre de le faire. Indiquez-leur l'endroit exact et les détails de la blessure.
  3. Protégez-vous et protégez la personne blessée : si vous avez des gants ou tout autre équipement de protection, mettez-les pour éviter tout contact direct avec le sang ou les fluides corporels. Demandez à quelqu'un d'apporter une trousse de premiers secours ou tout autre matériel médical disponible.
  4. Contrôlez les saignements : vérifiez qu'il n'y a pas de saignement actif et, à l'aide d'un tissu propre, appliquez une pression directe sur la plaie avec votre main gantée. Maintenez la pression jusqu'à l'arrivée des professionnels de la santé. Si le saignement est important, vous pouvez surélever la zone blessée (si cela ne provoque pas de douleur ou d'inconfort supplémentaire) pour aider à réduire le flux sanguin.
  5. Rassurez et réconfortez la personne blessée : restez auprès du coureur de ski blessé et rassurez-le. Calmez la victime et encouragez-la à éviter les mouvements inutiles pour ne pas se blesser davantage.
  6. Apportez les premiers soins de base : si vous avez accès à des compresses stériles ou à des bandages, utilisez-les pour couvrir la blessure. Évitez d'appliquer une pression excessive ou d'essayer de nettoyer la plaie en profondeur, car cela pourrait aggraver la blessure.
  7. Gardez la personne blessée au chaud : couvrez-la avec une couverture ou des vêtements de rechange pour maintenir la chaleur corporelle et éviter l'hypothermie.
  8. Attendez les professionnels de la santé : n'essayez pas de déplacer la personne blessée, sauf en cas de danger immédiat. Laissez les professionnels de la santé qualifiés d’évaluer la situation et déterminer la meilleure action à entreprendre.

 

Dans le cas d'une lacération de ski entraînant un saignement important, il peut être nécessaire de faire un garrot pour contrôler efficacement l'hémorragie. Dans certains cas, l'application d'une pression directe sur la zone blessée peut ne pas suffire.

 

Voici un guide étape par étape sur la pose d'un garrot:

  1. Évaluez la situation : déterminez si le saignement est grave et ne peut être contrôlé par une pression directe. Si le saignement est minime et peut être contrôlé par une pression, un garrot n'est peut-être pas nécessaire.
  2. Rassemblez le matériel : trouvez un tissu ou un matériau solide et large pour le garrot. Une sangle de ski, une ceinture ou même un vêtement déchiré peuvent être utilisés.
  3. Positionnement : placez le point de blessure de manière à ce qu'il soit confortable pour la personne blessée et qu'il soit facilement accessible pour la pose du garrot. Si possible, surélevez le point de blessure pour réduire le saignement.
  4. Préparer le garrot : pliez le tissu pour créer une bande de 5 à 8 cm de large. Il doit être suffisamment long pour entourer le membre au moins deux fois.
  5. Appliquez le garrot : enroulez le garrot autour du membre, à environ 5-8 cm au-dessus de la plaie. Veillez à ce que le garrot soit bien serré, mais pas au point d'interrompre toute circulation. Vous devez pouvoir passer deux doigts sous le garrot.
  6. Fixez le garrot : faites un nœud ou utilisez une boucle ou un clip pour fixer le garrot. Veillez à ce qu'il soit suffisamment serré pour maintenir la pression sur la zone blessée et contrôler l'hémorragie.
  7. Notez l'heure : si possible, notez l'heure à laquelle le garrot a été posé. Cette information peut être cruciale pour les professionnels de la santé.
  8. Demandez de l'aide médicale : après avoir posé le garrot, demandez immédiatement une assistance médicale. Un garrot ne doit pas être laissé en place pendant une période prolongée, car il peut endommager le membre. Les professionnels de la santé peuvent fournir le traitement nécessaire et retirer le garrot en toute sécurité.

 

N'oubliez pas que la pose d'un garrot est une mesure de dernier recours pour contrôler une hémorragie grave. Il ne doit être utilisé que lorsque la pression directe est insuffisante et qu'une aide médicale immédiate n'est pas disponible.

 

Ces lignes directrices sont générales et peuvent varier en fonction des circonstances spécifiques et des ressources disponibles. Il est toujours conseillé de suivre une formation de base aux premiers secours et de connaître les derniers protocoles de sécurité.